Derniers sujets
» AG du 27/01/2018
Mar 12 Déc - 20:43 par Gustav

» la collection de bibi sur Bordeaux
Mar 28 Nov - 19:19 par Cdt Chodzko

» Photos OP Wacht am Rhein
Dim 12 Nov - 12:08 par Gustav

» FEEDBACK OP Wacht am Rhein
Sam 11 Nov - 20:03 par Gustav

» propositions et idées de parties ou op airsoft
Ven 10 Nov - 11:05 par Cdt Chodzko

»  RECHERCHE TENUE OCCASE m43 ALLEMANDE
Ven 10 Nov - 9:55 par Cdt Chodzko

» VENTEMATERIEL ET UNIFORME FRANCE 40 DIVERS ET POST GUERRE
Jeu 9 Nov - 23:17 par Cdt Chodzko

» OP "Wacht am Rhein", 27-28-29 octobre 2017
Lun 16 Oct - 18:56 par wroby

» TOUT EST VENDU
Jeu 28 Sep - 20:11 par Karl von Hesch

» Ma petite Lili
Dim 24 Sep - 18:28 par Cdt Chodzko

» Nos condoléances Rémi
Jeu 21 Sep - 12:51 par Cdt Chodzko

» Casting pour série das boot
Mar 12 Sep - 22:39 par Karl von Hesch

Partenaires

GENERAL AIRSOFT
General Airsoft, 26 rue Francis Garnier, 33000 Bordeaux

MÉMORIAL DU FRONT DU MEDOC

Mémoire de l'occupation, de la Libération, des combats du Médoc et en Gironde, de la Brigade Carnot Unité FFI FFL


Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Cdt Chodzko le Ven 21 Déc - 14:40

Dans la suite des deux posts sur le Mur de l'Atlantique.

Le mur de l'Atlantique est un ensemble d'éléments défensifs et de conceptions. A son accession en 1943, comme contrôleur général des fortifications, Rommel prend conscience de la faiblesse du dispositif actuel. Pour des questions de propagande, en vue de faire un mythe de ce mur, on a nommé Rommel à sa tête. Rommel bénéficie d'un aura très positif auprès du peuple allemand, ainsi que des hommes de troupes, mais beaucoup moins des officiers subalternes et supérieurs. Malgré tout, on rajoute au mythe, un autre mythe.

Son constat est sans appel, la FESTUNG EUROPA, souffre cruellement de déficits sur tout les plans.

Le premier est que la ligne de défense n'est pas continue et donc offre des possibilités d’accès a des troupes de débarquement ennemies.

le second est que malgré le système pyramidal de protection entre les Stutzpunktgruppen, Stutzpunk, et wiederstandnester, les espaces entre ces systèmes ne sont pas comblés

le troisième est qu'à l’arrière de ces systèmes, celui qui subira l'axe de pénétration après le débordement des premières lignes, il n'y a pas assez d'unités de réserves et en particuliers des unités motorisées, de blindées légers et lourds. Les divisions de Panzer, sont plutôt envoyées à l'est et celles qui restent en ligne derrière le mur, sont celles qui sont en repos, avec moins de matériel que la dotation d'origine, et qu'elles sont uniquement sous les ordres de Hitler.
Quatrièmement que les systèmes de communications entre batteries et points d'appuis doivent être renforcés, car les actions de la résistance, malgré les zones interdites, sont de plus en plus importantes et structurées.
cinquièmement : une grande disparité des éléments d'artillerie ( canons d'origines françaises, russes, allemand, suisse, tchèque etc...) font que les approvisionnements en munitions sont compliqués. Il y a aussi le fait d'une carence de pièces d'artillerie.
sixième et dernier point : l’état des troupes dites de forteresse. En effet, à part quelques unités très combatives, les unités en place, sont des plus hétéroclites. D'abord certaines de ces unités ne sont pas complètes : il manque en moyenne soit un régiment soit un bataillon a une division. L'age des conscrits est de 35 a 45 ans en moyennes. Les nationalités sont éparses, allemands, russes, hindous, tchèques autrichiens, yougoslave etc......, ce que l'on appelle les OSTRUPPENS, et entrainement laisse a désirer.

Pour combler cela, Rommel met en place :
une meilleure coordination des unités de forteresse, accentue et améliore les conditions de communications, un entrainement intensif des troupes, une accélération des travaux défensifs sur ouvrages, et une augmentation de la production des pièces d'artillerie, qu'il demande a SPEER, pour combler les manques.

Mais ce qu'il va travailler le plus c'est le système défensif de plage.

Il va dessiner de lui même les différents obstacles qui seront mis en place sur l'ensemble du mur de l'atlantique.

Au sein même des Stutzpunkts.
Chaque bunker est conçu de manière à protéger au maximum ce qu’il abrite, par une épaisseur de fabrication pouvant aller de 50 cm à 3.50 m, mais il possède en plus des dispositifs défensifs. Comme le ringstand, pris directement dans le bunker. Un accès par l’extérieur à un escalier fait dans l’épaisseur du mur, mène à un espace réduit, avec une ouverture sur le toit du bunker. De là un soldat avec une mitrailleuse assure la défense du bunker à 360 °.
A cela se rajoute, dans l’axe d’accès à l’entrée du bunker une ou deux caponnières, permettant à un soldat équipé d’un fusil ou d’une mitrailleuse d’en condamner l’accès à l’ennemi.
Enfin, des nids de mitrailleuses, des tranchées couvertes ou non, des patrouilles complètent le dispositif défensif.

Entre chaque Stutzpunkt.
Des champs de mines sont installés à partir de 1943, entre chaque groupe de bunkers.

En front de mer.
Le dispositif part de la mer vers l’intérieur des terres.
- La mine magnétique, disposée dans l’eau, retenue par des poids de lestage.
- Des filets anti sous-marin
- Des pieux en bois inclinés vers l’eau (invisible à marée haute), surmonté d’une mine, ou un ensemble incliné (partie basse vers la mer) dont l’extrémité haute est surmontée soit d’une lame de scie épaisse, soit de 3 mines
- L’élément Cointet, sorte de gros portail en acier anti char,
- Les hérissons tchèque
- Les chevaux de frise
- Des pyramides de bétons
- Mur anti chars
- Des champs de mines
- Des fils de fer barbelés
- Des lances flammes enterrés dans le sol

A l’arrière des bunkers et points d’appuis.

Afin de sécuriser leurs arrières, les allemands vont installer en plus des patrouilles :

- Des champs de mines ( tellermine n°2 et 3, des mines en béton, des mines en verre)
- Des réseaux de fils de fer barbelés
- Des petits éléments en bétons ( ringstand), et des abris en rondins de bois recevant un ou deux servants avec mitrailleuses lourdes, et petits obusiers.

Dès lors, le système défensif du mur de l’Atlantique semble complet. Les directives de 1943 du Feldmarschall Rommel ne seront là que pour accroître en grand parties et en fonction des secteurs sensibles, ces dispositifs. Il faut savoir qu’une partie de ces éléments défensifs, sont issus de la récupération sur les secteurs fortifiés existants de prise ( ligne Maginot, lignes de défenses en Tchécoslovaquie, et le westwall) et que les autres éléments seront créés en grande partie, par Rommel lui-même, et les bureaux d’études de l’Organisation Todt.

Alors Mythe ou Réalité ce Mur de l’Atlantique ? les deux mon Général, car malgré que les alliés aient pu le franchir à notre grand bonheur, les pertes furent très lourdes le 6 juin 1944 .



url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=65&u=17995633][/url]
Extrait de mon livre " DE LA GUERRE A L'OCCUPATION, Bordeaux et Médoc, Tome 1"
Hartwig
avatar
Cdt Chodzko
Héros du forum
Héros du forum

Messages : 2756
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 45

http://memorialfrontdumed.wix.com/memorialfrontmedoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Invité le Ven 21 Déc - 22:55

Encore une fois, je suis bouche bée, explications et documentations de premier plan, c'est une travail superbe et... Kolossal !!!
Ton livre est sortie ou tu es en train de l'écrire ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Cdt Chodzko le Sam 22 Déc - 0:29

il est sortie, mais il est de confection maison. il fait environ 200 pages avec beaucoup de docs sur le secteur dont environ 50% d’inédits.
avec l'autorisation des concepteurs du site, je le presenterais après les fêtes sur la rubriques ventes
Hartrwig
avatar
Cdt Chodzko
Héros du forum
Héros du forum

Messages : 2756
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 45

http://memorialfrontdumed.wix.com/memorialfrontmedoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Invité le Sam 22 Déc - 11:15

Tu as l'autorisation sans conditions mon bon Hartwig, tu peux même le mettre en vente de suite, commence déja a dedicacer le miens, je t'envoi le chq dés que je connais la somme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Erick le Sam 22 Déc - 18:44

Trés intéressé également....
Pour une fois qu'un érudit met ses connaissances à la disposition de ses contemporains moi j'applaudis des deux mains cheers
Chapeau Hartwig Very Happy
avatar
Erick
Membre actif
Membre actif

Messages : 383
Date d'inscription : 17/12/2012
Localisation : Hautes Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Cdt Chodzko le Sam 22 Déc - 18:59

merci les amis,

cela fait plaisir de voir que l'on s'investit pas pour rien, mais je crois que tous ici, nous sommes comme cela, des gens passionnés, qui mettent outre leurs connaissances, leurs gentillesses pour le plaisir de tous, a disposition de chacun, c'est comme cela que le devoir de mémoire ne s'effacera pas, et que nous en tant que relais, nous vivrons notre passion a fond pour la transmettre, et transmettre cet héritage au plus jeunes

Amitiés
Hartwig
avatar
Cdt Chodzko
Héros du forum
Héros du forum

Messages : 2756
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 45

http://memorialfrontdumed.wix.com/memorialfrontmedoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Invité le Sam 22 Déc - 20:04

Pour revenir au sujet, il est admis aujourd'hui que peu de choses pouvaient stopper un tel débarquement et qu'avec la plus grande partie de son armé a l'Est les troupes Allemandes stationnées en France auraient difficilement pu faire mieux (retenir les alliés prés de 2 mois en Normandie).
Aucune des deux solutions, celle de Rundstedt qui voulait gardé les blindés en réserve au nord de Paris ni celle de Rommel d'enterrer les chars sur les plages ne prenaient réellement en compte la formidable puissance aérienne allié qui dans les 2 cas aurait écrasé les unités sur les plages ou sur les routes.
Pour le soldat moyen Anglais ou Américain qui était dans sa barge de débarquementset qui n'était pas complétement au fait de cette supériorité, qui ce rappelait de Dieppe ou de Anzio et qui fut accueilli par des bunker pas trop endomagès par l'artillerie navale et l'aviation, le fait de savoir ou non qu'a la fin il gagnerait ne change rien a son extraordinaire courage, car si lui, le bifin de base, avait laché prise ce jour la sur les plages aucune supériorité matériel allié n'aurait pu renverser la tendance et le débarquement aurait échoué !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Cdt Chodzko le Dim 23 Déc - 1:22

absolument d'accord, c'est l'homme qui est la clé de tout et qui fait la différence. Exactement comme notre groupe de Madaillan !

Par contre , si les allemands n'avaient pas dispersés leurs unités de pilotes de chasse, pour les protéger des bombardements tactiques du bomber command, je pense que les allemands auraient pu mettre à mal le débarquement, non pas sur le plan tactique, car tu as raison le malstrom mis en place par les allies, ne pouvait que forcer le passage ( ce qui d'ailleurs à toujours était le cas dans l'histoire du monde, un occupant trop longtemps en place malgré tout ces moyens techniques, ne peut supporter un assaut supérieur en hommes, malgré une capacité technique plus faible), mais sur le plan perte, et timming. Je pense que si les alliés avaient attendu un ou deux mois de plus, avec une structuration aérienne concentrée ( mise en opération sur le front de l'ouest de Hartmann, le pilote de chasse aux 352 victoires, par exemple, accentuation des systèmes de détections radars, et interventions par saut de "puce", comme les unités US, dans l'ocean pacifique), un renforcement du dispositif du mur et un développement terrain blindée plus haut vers le front, le débarquement aurait au moins couté le double de perte voir même plus, au moins 3 semaines de plus pour les allies pour fortifier leur tête de pont, et une x 2 en perte matériel. Si on prend en compte, la durée du combat dans le bocage, et par la suite le développement normal historique ( Arhnem, Ardennes, mise en place des avions a réactions), la guerre aurait pu se prolonger d'au moins 1 an. Surement aussi aurions nous était confronté a un effort us sur l'atomique en europe, avant celui sur le japon, Paris libéré en octobre, une op market garden au printemps 45, doublé en automne de la contre offensive des Ardennes.
Les allemands, malgré leurs pertes a l'est, et les prisonniers a l'ouest après la fin de la bataille de normandie, étaient encore assez puissant ( environ 4 à 5 millions d'hommes sous les drapeaux) pour porter la guerre encore au plus loin, avec un chute de Berlin, fin 1945 au printemps 46.
c'est donc bien le courage de l'un, face a abnégation et au désespoir de l'autre qui a fait la différence.

ne l'oublions jamais!
Hartwig
avatar
Cdt Chodzko
Héros du forum
Héros du forum

Messages : 2756
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 45

http://memorialfrontdumed.wix.com/memorialfrontmedoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Défenses de plage du mur de l'Atlantique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum